Chambre à partir de 48 €

Les monuments de Riom

Découvrez la ville de Riom et  son patrimoine !

 

 

La basilique sainte Amable

L'église actuelle commença à être érigée au troisième quart du XIIe siècle. Sa longueur de 64 mètres 50 et sa largeur de 27 mètres la placent, en termes de superficie, juste après la Cathédrale de Clermont-Ferrand

Le clocher de l'église actuelle date du milieu du XIXe siècle ; il a été reconstruit par l'architecte Mallay. Il est surmonté d'une flèche en bois recouverte d'ardoise qui était, avant la Révolution en pierre de taille et de hauteur bien plus imposante. Les deux étages du clocher sont séparés par une moulure en bandeau. Le premier de style roman le second de style gothique. Aujourd'hui il abrite de superbes cloches dont les riomois sont fiers.

 

La tour de l’horloge :

Située au cœur du centre ancien et plus particulièrement au Coin des Taules, la Tour de l’Horloge est un ancien beffroi, symbole des libertés communales acquises grâce à la charte de franchise de 1270.

Reconstruit à la Renaissance sur sa base médiévale, la Tour de l’Horloge représente aujourd’hui le symbole architectural de la ville. Au sommet, la tour octogonale porte un cadran solaire et une salamandre, emblème de François Ier, qui rappelle que Riom fut ville royale de 1521 à 1532.

Du haut de la tour (128 marches), une vue panoramique permet de découvrir un superbe panorama sur la ville et ses alentours… une table d’orientation vous permettra d’observer sous un nouvel angle les monuments riomois, la rue du Commerce, la plaine de Cerey…

 

La sainte chapelle :

Entrée située au 1er étage de la cour d’appel.  Seul vestige du palais ducal édifié par Jean de Berry. Verrières remarquables (milieu du XVe siècle). Maquette tactile de la Sainte-Chapelle - Plan et façade de la cour d’appel - Jardin tactile.

 

L’hôtel de ville :

Cet ancien hôtel fut la demeure d’un riche bourgeois, Amable Cériers. Dans la cour intérieure, on peut observer deux œuvres d’Auguste Rodin, un buste de Camille Claudel de profil portant l’inscription Gallia Victrix et un buste d’Etienne Clémentel, maire de Riom de 1904 à 1935. Sous la galerie, on retrouve le Baiser de la gloire, œuvre en marbre du sculpteur Rivoire. Une reproduction de la lettre de Jeanne d’Arc adressée aux Riomois en 1429 est exposée sous le porche de l’Hôtel de ville. Au premier étage, une exposition permanente des maquettes tactiles permet aux non-voyants de découvrir le patrimoine architectural de la ville.